Lysière

Décembre 2019
Installation in situ dans le verger de Notre-Dame du Folgoët
Festival Les Ribin’s de L’imaginaire

Le Folgoët (29)


Selon la légende de Salaün Ar Foll, le sol de la Basilique était autrefois recouvert par une forêt habitée par un fou solitaire. Le verger attenant à l'édifice, lieu d'implantation de l'installation, est aujourd'hui nu des arbres qui s'y épanouissaient jadis.
Créer l'allégorie de cette forêt disparue, définit le premier geste de l'oeuvre. La suite de la légende évoque un lys de blanc et d'or poussant sur la tombe du saint défunt. Ce symbole, identifiable par tous, de la fleur à trois pétales, est utilisé comme unité de base de l'installation. Il prend l'échelle d'un arbre, dont les branches évoquent les voûtes gothiques de la Basilique voisine. 
Chaque module de bois représente un lys à trois pétales. Lorsqu'ils se joignent, ces modules composent une forêt architecturée, où voûte des arbres et voûtes gothiques se mêlent en un espace hybride.
Le pistil d'or et de ces fleurs et les branches des arbres sont ici représentés par une pluie de cordes marines jaunes, fixées à certaines voûtes. Ces rideaux ondulent comme des feuilles et caressent le visiteur, donnant l'impression de pénétrer au coeur d'une forêt dense et inhabitée. Ce dispositif permet aussi de créer des passages, des lisières et entre-deux, que chacun est invité à traverser.
Si dans l'histoire, Salaün Ar Foll était solitaire, Lysière réinterprete la légende pour faire de la forêt un lieu ludique, sensible et propice aux rencontres.